Qu’est-ce qu’un Meilleur Ouvrier de France ?
Les différents fromages

Qu’est-ce qu’un Meilleur Ouvrier de France ?

Paul Bocuse. Philippe Etchebest. Frédéric Anton. Joël Robuchon. Patrick Roger. Des grands noms de la cuisine, qui ont un point commun : celui de faire partie du club des cols bleu-blanc-rouge. Ce surnom est dû au signe distinctif qu’arbore sur son tablier chaque Meilleur Ouvrier de France, ces artisans français qui ont atteint l’excellence. On vous dévoile les coulisses de ce titre prestigieux et de son concours.

À quoi correspond le titre de Meilleur Ouvrier de France (MOF) ?

Ce concours d’excellence vise à récompenser des talents exceptionnels. Le titre de Meilleur Ouvrier de France se segmente en catégories de métiers et ne s’adresse qu’aux professionnels. Organisé par le COET-MOF tous les 3 ou 4 ans, ce concours a pour valeur de titre certifié de niveau III par le ministère du Travail. Il est reconnu tant par les professionnels que par le grand public qui y voit à juste titre un gage de qualité.

Les conditions des épreuves sont données 2 ans à l’avance, et durant l’épreuve, ce sont à la fois la précision des gestes techniques, le respect des traditions, autant que l’innovation du candidat qui sont évalués. Les épreuves sont aussi intenses que les enjeux sont hauts, ce qui explique que ce concours ne soit pas annuel. La prochaine édition est celle de 2019/2021 : elle est donc actuellement quelque peu bousculée par la crise du Covid-19 mais la remise des titres devrait avoir lieu la première semaine de février 2022.

De plus, il ne s’agit en aucun cas d’une compétition où le meilleur obtient le précieux sésame à chaque édition ; ce qui rehausse encore plus la valeur du titre ! Ainsi, en 2015, il n’y eut aucun M.O.F. Chocolatier, faute de candidats à la hauteur. Dans d’autres cas, à l’inverse, il peut arriver que plusieurs MOF d’une même discipline soient sacrés au cours de la même édition. C’est le cas de Bernard et Rodolphe, les deux fromagers de La Box Fromage qui concourraient tous deux en 2007 !

Qui a créé le concours des MOF ?

C’est au critique d’art Lucien Klotz que nous devons ce concours autour de l’artisanat. L’idée lui vint en 1913, mais il lui fallut beaucoup de persévérance et de persuasion pour que finalement, en 1922, le ministre du commerce Lucien Dior entérine ce concours où « sera proclamé dans chaque profession, le Premier Ouvrier de France« .

À leur suite, plusieurs artisans et politiques se sont impliqués pour structurer et faire grossier le concours, qui est donc aujourd’hui géré par le COET-MOF. Les lauréats de leur côté ont décidé de s’unir en une Société Nationale pour faire rayonner ensemble les valeurs de leur titre de MOF. Vous pouvez retrouver quelques uns de leurs parcours sur le podcast lancé par l’organisme du concours.

Comment devenir Meilleur Ouvrier de France ?

Pour se présenter au concours de MOF, il faut avoir plus de 23 ans et s’acquitter des frais d’inscriptions. Et c’est tout ! Enfin… Ensuite, il faut surtout exceller dans le métier que l’on exerce. Pour la 25e édition du concours, pas moins de 450 candidats s’affrontaient rien que dans la catégorie Restauration ! Il vous faudra donc travailler jour et nuit en plus de votre emploi pour préparer ce marathon.

Parlons de restauration justement. Si le concours des MOF englobe tout l’artisanat, c’est bien les catégories de Cuisine et de Restauration qui sont sur le devant de la scène. Les Chefs MOF, issus de la Classe Cuisine, sont parmi les plus médiatisés. Cette partie du concours fut gérée par Paul Bocuse jusqu’en 2011, après quoi Alain Ducasse a repris le flambeau à la tête du jury final.

L’épreuve de pâtisserie-confiserie est réputée pour être la plus difficile : en effet, le temps total pour préparer le concours est de 2 ans, et l’épreuve finale s’enchaîne sur 3 jours non-stop avec plus de 30 h de travail.

Comme nous le disions, les corps de métier représentés sont très divers, et concernent principalement l’artisanat. Il y a ainsi le travail du cuir, la joaillerie, la verrerie, le bois ; mais aussi l’enluminure, la lutherie, la ferronnerie, la lunetterie ou encore la dentellerie. Au total, 16 groupes se côtoient, pour 230 métiers représentés.

Du côté des métiers de l’alimentation, dits « de bouche », voici les classes :

  • pâtisserie / confiserie
  • boucherie (étal)
  • charcuterie (traiteur)
  • boulangerie
  • glace, sorbet et crème glacée
  • chocolaterie / confiserie
  • primeur
  • fromagerie
  • poissonnier

Le groupe restauration et hôtellerie contient lui-même 6 classes :

  • cuisine-gastronomie (la plus célèbre de toutes)
  • maître d’hôtel, du service et des arts de la table
  • sommellerie
  • barman
  • gouvernant(e) des services hôteliers
  • réceptionniste en hôtellerie

Zoom sur : les Meilleurs Ouvriers de France Fromage

Vous en connaissez maintenant 2 : Bernard Mure-Ravaud et Rodolphe Le Meunier, les fromagers à l’origine des sélections de nos box mensuelles ! C’est bien là que se joue la force de La Box Fromage. Vous recevez les fromages d’artisans épatants, qui ont convaincu leurs pairs et viennent maintenant vous régaler.

meilleur-ouvrier-de-france
Alexandre Gayet aux côtés de Renaud et Bernard Mure-Ravaud

En 2007, année de l’obtention de leur titre, Rodolphe et Bernard eurent comme co-lauréats Laëtitia Gaborit, Didier Lassagne, Cyrille Lorho et Xavier Thuret. Au total, notre beau pays compte 22 Meilleurs Ouvriers de France Fromagerie. Vous vous demandez pourquoi si peu ? Et bien tout simplement parce que la Classe Fromager / Fromagère n’existe que depuis 2000 !

En plus de leurs titres prestigieux de MOF, Rodolphe et Bernard cumulent également d’autres distinctions : ils sont respectivement Meilleur Fromager International et Champion du Monde des Fromagers ! De vraies bêtes de concours passionnées par leur métier et l’envie de le faire rayonner.

En plus de cela, Bernard Mure-Ravaud accueille et forme dans sa fromagerie Alexandre Gayet : il est le plus jeune « Meilleur Apprenti de France » depuis la création du concours MAF en 1985. Alexandre a obtenu ce titre en 2019 et n’a pas fini de nous éblouir…

Déroulé de l’épreuve MOF fromagerie

Le programme est donc présenté aux candidats 2 ans à l’avance, et se déroule en 2 étapes. La première, se concentrer sur la pratique et le théorique, afin d’évaluer les connaissances et le savoir-faire professionnel inhérent au métier de fromager.

meilleur-ouvrier-de-france
L’oeuvre de Bernard Mure-Ravaud au concours des MOF fromagers

Sont donc scrutées au microscope les connaissances sur :

  1. la culture fromagère en général
  2. la technologie fromagère
  3. les produits laitiers de façon globale
  4. l’organoleptique (via une dégustation à l’aveugle)
  5. la connaissance du terroir
  6. les Appellations d’Origine Protégée
  7. l’affinage
  8. la législation
  9. la gestion d’un budget pour une prestation

Ensuite, chaque candidat présente une oeuvre « remarquable » qu’il réalise sous les yeux des jurés, qui étudient alors la dextérité dont il fait preuve, la créativité artistique de son oeuvre et la qualité des produits utilisés. Cette épreuve est assez libre dans le sens où l’oeuvre remarquable ainsi présentée peut prendre n’importe quelle forme, pourvu qu’elle fasse figurer du fromage évidemment.

Benard Mure-Ravaud et Rodolphe Le Meunier ont en 2007 présenté leurs oeuvres respectives autour du thème « La Voie Lactée« . Les autres thèmes proposés sur le concours furent « Paysages fromagers d’ici et d’ailleurs » en 2011 et « Retour vers le futur » en 2015.

Où sont les femmes MOF ?

Les femmes représentent seulement 15% des M.O.F. Mais depuis quelques années, la 1ère Vice-présidente de la SNMOF Jocelyne Caprile s’attèle à rendre plus visible leur présence et leur travail remarquable. Comme souvent, les femmes sont présentes dans les corps de métiers représentés au concours mais paraissent moins visibles à des niveaux très haut. Le plafond de verre sévit donc également dans l’artisanat !

Ainsi, Myriam Boubram, la première femme Meilleur Ouvrier de France Soudure fut sacrée en 2019. Avant elle, Andrée Rosier fut la première Meilleure Ouvrière de France Cuisine, titre qu’elle obtint en 2007 (elle fut suivie en 2015 de Virginie Basselot). Parmi les MOF fromagers, une des classes avec le plus petit nombre de lauréats, nous comptons avec fierté 4 femmes : Marie Quatrehomme, Josiane Deal, Laetitia Gaborit et Christelle Lorho.

Suivez-nous :

La Box Fromage