Les fromages AOP, AOC et IGP : explications
Les différents fromages

Les fromages AOP, AOC et IGP : explications

Fromages AOP, fromages AOC, fromages IGP : comment s’y retrouver parmi toutes les appellations qui existent dans le monde gastronomique français et fromager spécifiquement ? On vous dit tout de ces labels qui garantissent authenticité et respect du terroir !

L’AOC, celle par qui tout a commencé

Si vous croisez souvent la route de ces deux sigles, c’est que leur histoire est liée. En effet, l’AOC est l’ancêtre de l’AOP ! L’Appellation d’Origine Contrôlée a été créée en 1935 (succédant ainsi à l’Appellation Origine mise en place en 1905) et vise a protéger de la contrefaçon les produits artisanaux français emblématiques. Il s’agit donc d’une reconnaissance à l’échelle nationale uniquement.

Voilà pourquoi en 1992, avec la volonté européenne d’unifier le continent, l’Appellation d’Origine Protégée a vu le jour. Il s’agit en réalité de l’équivalent européen de notre AOC français ! Maintenant, un fromage français et son savoir-faire seront donc tout aussi protégés en Espagne qu’en France.

Le tout premier fromage a avoir été reconnu AOC n’est autre que le Roquefort, en 1925, il y a bientôt 100 ans !

La première grosse vague d’AOP date de 1996 en France (voir tableau de fin d’article). Aujourd’hui, tous les fromages qui étaient AOC sont devenus également AOP, après validation européenne. Enfin non, pas tout : la Brousse du Rove, produite en Provence, a été classée AOC en 2018 seulement par l’INAO, et attend donc toujours son accréditation AOP. Cela ne saurait tarder 😉

L’AOP, pour protéger et valoriser notre savoir-faire fromager

L’Appellation d’Origine Protégée concerne aujourd’hui pas moins de 180 fromages dans toute l’Europe. Parmi eux, 45 sont français, soit exactement 1/4 des fromages AOP ! Quand on vous dit que la France est LE pays du fromage…

Pour être reconnu Appellation d’Origine Protégée, un produit laitier doit :

fromages AOP
  • Provenir d’une aire de production délimitée
  • Répondre aux conditions de production précises (chaque fromage a donc son propre cahier des charges à respecter pour bien être validé AOP)
  • Posséder une notoriété dûment établie
  • Faire l’objet d’une procédure d’agrément de reconnaissance en AOC par l’Institut National des Appellations d’Origine (INAO) et puis, en AOP par l’Union Européenne

Voici donc les règles à suivre pour obtenir le précieux macaron étoilé jaune et rouge !

« IGP, it’s easy as ABC » 🎵

fromages AOP

Le dernier petit sigle qui nous intéresse, c’est donc l’IGP. Cette Indication géographie Protégée est un label européen également. Il s’agit de « produits dont la qualité ou la réputation est liée au lieu de production, de transformation ou d’élaboration« . La différence avec l’AOP est donc notable, puisque pour cette dernière il faut que les 3 étapes aient lieu dans la zone géographique donnée : pour l’IGP, il suffit d’une seule.

On peut donc estimer que l’IGP est moins exigeant et engageant que l’AOP, car l’idée est simplement de rendre compte d’un lieu géographique donné, et non de valoriser un savoir-faire ou une méthode de fabrication artisanale particulière. Les IGP peuvent s’appliquer à des produites agro-alimentaires mais on trouve également des vins IGP.

Contrairement aux AOP qui foisonnent, on compte seulement 9 fromages IGP en France ! L’emmental français et de Savoie, le Gruyère Français, la Raclette de Savoie, le Brillat-Savarin, la Tomme des Pyrénées, la Tomme de Savoie, le Saint-Marcellin et le Soumaintrain.


La liste exhaustive des fromages français AOP

Pour celles et ceux que cela intéresse, voici une liste exhaustive de tous les fromages d’Appellation d’Origine Protégée français et l’année de l’obtention de leur AOP. Cela ne signifie pas que si vous croisez un Bleu sans AOP il ne sera pas bon, simplement qu’il n’a pas su ou pu respecter toutes les règles de son cahier des charges.

Il est également à noter qu’un même fromage AOP peut-être fabriqué dans 2 régions différentes, comme le Comté (Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté).

Abondance depuis 1996Livarot depuis 1996
Banon depuis 2007Mâconnais depuis 2010
Beaufort depuis 1996Maroilles depuis 1996
Bleu d’Auvergne depuis 1996Mont d’Or depuis 1996
Bleu de Gex depuis 1996Morbier depuis 2002
Bleu des Causses depuis 1996Munster depuis 1996
Bleu du Vercors-Sassenage depuis 2001Neufchâtel depuis 1996
Brie de Meaux depuis 1996Ossau Iraty depuis 1996
Brie de Melun depuis 1996Pélardon depuis 2001
Brocciu corse depuis 2003Picodon depuis 1996
Camembert de Normandie depuis 1996Pont l’Évêque depuis 1996
Cantal depuis 1996Pouligny Saint Pierre depuis 1996
Chabichou du Poitou depuis 1996Reblochon depuis 1996
Chaource depuis 1996Rigotte de Condrieu depuis 2013
Charolais depuis 2014Rocamadour depuis 1999
Chavignol depuis 1996Roquefort depuis 1996
Chevrotin depuis 2005Saint-Nectaire depuis 1996
Comté depuis 1996Sainte-Maure-de-Touraine depuis 1996
Epoisses depuis 1996Salers depuis 1996
Fourme d’Ambert depuis 1996Selles sur Cher depuis 1996
Fourme de Montbrison depuis 1996Tome des Bauges depuis 1997
Laguiole depuis 1996Valençay depuis 2004
Langres depuis 1996

Suivez-nous :

La Box Fromage