Ossau Iraty et délices de terroir : la box de mars est là !
Les différents fromages

Ossau Iraty et délices de terroir : la box de mars est là !

Fraîche, inspirée et savoureuse, cette box de mars accueille le printemps comme il se doit. Elle met à l’honneur l’un des plus fameux fromages de brebis qui soit, l’Ossau Iraty ! Et à ses côtés, 3 autres variétés de fromages que vous ne pourrez qu’adorer ! Ce mois-ci, vous aurez la chance de découvrir une crottin de chèvre à la personnalité multiple, une tomme de Haute-Savoie aux saveurs étrangement familières et un Pont L’Évêque religieusement exécuté… Bon voyage !

L’Ossau Iraty, un emblême du Pays Basque

A en croire Martial, un auteur latin du 1er siècle, le fromages de brebis est déjà sur les étals des marchés locaux de son époque. Il faut dire que la bonne pluviométrie et les températures douces qui caractérisent cette région sont particulièrement adaptées à l’élevage ovin laitier. Mais si l’apparition du fromage de brebis en Pays Basque date de deux millénaires au moins, c’est au début du 20ème siècle, lorsque les producteurs de roquefort ont décidé d’élargir les territoires de pâturage de leurs brebis, que l’Ossau Iraty s’est vraiment développé.

L’Ossau Iraty est un fromage qui reflète parfaitement son terroir des Pyrénées Atlantiques ! Il tire son nom du massif et de la vallée d’Ossau en Béarn et de la forêt d’Iraty qui s’étend sur les montagnes basques. Une aire géographique bien définie qui correspond précisément à celle retenue par l’AOC et l’AOP.

Après caillage du lait de brebis, l’Ossau Iraty est façonné en fromages de 2 à 5 kg et affiné entre 120 jours et 6 mois. Durant ce séjour, il développera sa pâte tendre, ses parfums de noisette et sa petite acidité que l’on affectionne tant. Au pays, les spécialistes l’apprécient accompagné d’une confiture de cerise noire, de pâte de coing ou encore de gelée de piment d’Espelette !

3 délices de terroir à (re)découvrir

Pour compléter ce tableau exquis, Bernard Mure-Ravaud a usé de ses talents de MOF pour vous dégoter trois autres merveilles fromagères. Après notre escale en Pays-Basque faisons route vers les nord, direction les Deux-Sèvres et leur spécialité typique : le fromage de chèvre ! Celui que nous avons choisi est adorablement rond, fleuri et savoureux. La particularité de ce crottin de chèvre est qu’il est délicieux à chaque étape de son affinage. Frais et très doux durant ses premiers jours d’existence, il se corse au fil du temps pour révéler, lui aussi, des parfums de noisette.

Nous continuons un peu plus vers le nord mais toujours au pays des croûtes fleuries avec un magistral Pont l’Evêque AOP. Inventé par des moines cisterciens ce fromage répondait à l’époque médiévale au doux nom d’Angelon ou d’Augelot. Ce fromage du Calvados est affinée durant une dizaine de jours où il est frotté au sel sec puis lavé et brossé. Sa pâte molle et souple vous révélera de subtiles notes de foin, de beurre et d’étable.

Enfin, notre escapade se termine en Haute-Savoie avec un Beaumont au lait d’été de pâturages de montagne ! Si son goût vous est familier, c’est tout à fait normal : ce fromage au lait cru et à pâte pressée cuite fabriqué tout près de la frontière suisse n’est autre qu’un proche cousin du Beaufort. Affiné 8 mois, sa pâte tendre présente une belle couleur jaune-ivoire. Fruité et fondant, le Beaumont gagne à être connu vous promet de tendres dégustations !

Suivez-nous :

La Box Fromage