La tomme de montagne, de quoi en faire tout un fromage
Les différents fromages

La tomme de montagne, de quoi en faire tout un fromage

Tomme de Savoie, tome fraîche de l’Aubrac, tomme à l’ail des oursLes meules se suivent mais ne se ressemblent jamais. Cette formidable famille de fromages vous réserve de belles surprises à chaque bouchée. Et puisqu’une jolie tomme au thé sauvage des Vosges vous attend dans notre box de mai, c’est l’occasion parfaite pour décortiquer ce fromage montagnard emblématique.

À la rencontre des différentes tommes de montagne

Une Tomme, communément, c’est un fromage de montagne. Tout simplement ! Enfin, non, pas si simplement que cela… On parle ici d’un fromage en forme circulaire fabriqué en zone de montagne, au lait de chèvre, de brebis ou de vache. Si l’on a affaire ici majoritairement à des fromages de Savoie (quasiment tous les massifs alpins produisent la leur), chacune a sa spécificité.

C’est pour cela que l’on retrouve toujours une précision géographique après son nom : de Savoie, de Chartreuse, de Tarentaise, de Valmorel, du Vercors… Chaque montagne a droit à sa variété, dont le goût sera influencé par les pâturages spécifiques s’offrant aux brebis, vaches ou chèvres.

Ce complément au terme « tomme » peut également spécifier le type de lait utilisé. Car si l’immense majorité sont des pâtes souples sont au lait vache, les emblématiques tommettes de brebis (souvent venues des Pyrénées et du Pays-Basque) ou la délicieuse et très fine tomme blanche de chèvre annoncent clairement la couleur.

tomme du vercors

Nous avons ainsi affaire à des fromages d’apparence rustique, avec une jolie croûte brune ou grise tâchetée de blanc. La pâte varie d’un jaune pâle à un blanc ivoire soutenu, souvent avec de petites aspérités. Cela concerne évidemment les tommes montagnardes bien rustiques et traditionnelles.

Ainsi, la tomme de chèvre offrira une pâte d’un blanc immaculé et une croûte bien plus fine et douce que ses consoeurs des Alpes. Celle du Vercors est encore un autre spécimen, que l’on pourrait presque confondre avec un Saint-Marcellin de prime abord ! Bref, vous le comprendrez : l’habit ne fait pas le moine, et le terme ne fait pas le fromage…

Doit-on écrire Tomme ou Tome ? La seconde orthographe aurait de quoi surprendre les plus littéraires d’entre vous. Et pourtant ! La Tome des Bauges, qui est la seule à s’écrire ainsi, tient son nom et son ‘m’ unique du mot « toma ». Ce terme signifie en patois savoyard « fromage fabriqué dans les Alpages ». CQFD.

La tomme parfumée, pour épicer votre plateau de fromages

Tomme à la bière, tomme aux fleurs, tomme au fenouil, tomme aux orties… Voilà des fromages qui, à l’instar des petits chèvres frais, se prêtent à merveille à des associations culinaires.

On peut ainsi les aromatiser au cours de leur affinage avec des feuilles de thé, des cônes de houblon ou encore des brisures de truffes pour créer de vraies merveilles. D’une pâte pressée non-cuite au lait cru, on passe alors à du lait pasteurisé, comme c’est souvent le cas avec les fromages aromatisés ou retravaillés.

On peut incorporer ces aromates dans la pâte elle-même, ou bien en parsemer la croûte. Perceptibles ou non à l’œil nu, ces petits ajouts font vraiment la différence une fois en bouche.

Zoom sur la tomme au thé rouge des Vosges, notre préférée du moment

Le fromage tomme peut donc se prêter à beaucoup de fantaisies ! L’une des plus jolies que nous ayons goûté, c’est celle aux feuilles de thé rouge sauvage, cueillies à la main dans les Vosges. Sourcée par Bernard Mure-Ravaud évidemment, cette tomme herbacée est au coeur de notre box fromage de mai 2021.

À ses côtés, vous pourrez découvrir 2 petits séchons de vache bien affinés, ainsi qu’un Reblochon AOP et un incroyable fromage bleu de chèvre dont vous nous direz des nouvelles ! Des saveurs diverses, tantôt lactées, tantôt boisées, mais toujours goûteuses.


Pour aller plus loin…

Découvrez l’historique de nos box de fromages :

Suivez-nous :

La Box Fromage